Skip to main content
Bois tropical

L’engagement E.Leclerc en faveur des produits en bois tropicaux durables

14 | 06 | 2016
  • Diminuer texte
  • Augmenter texte
  • Imprimer
  • Facebook
  • Twittter

Les forêts couvrent 3,69 milliards d’hectares soit 30% des terres émergées. Elles se répartissent entre les forêts tempérées, boréales, subtropicales et tropicales.
 

Ces dernières, situées entre les tropiques du Cancer et du Capricorne, représentent 44% de la surface forestière mondiale et sont réparties principalement sur les 3 massifs forestiers suivants :

  • l’Amazonie en Amérique du Sud
  • le Bassin du Congo en Afrique
  • l’Asie du Sud-est

La résistance naturelle aux conditions climatiques extérieures d’un certain nombre d’essences de bois tropical en fait un choix privilégié pour certaines typologies de produits (mobilier de jardin, lames de terrasse, dalles de jardin, menuiserie,…).

L’exploitation illégale et non responsable de bois pour la fabrication de ces produits finis est un des moteurs de la déforestation et peut être à l’origine de la disparition de forêts tropicales primaires, de la réduction de la biodiversité associée, de l’émission de gaz à effet de serre ainsi que de conflits sociaux.

 

« En tant que distributeur responsable, E.Leclerc a engagé, dès 2004, une démarche volontariste et progressive visant à réduire son empreinte forestière. Un plan forêt a ainsi été élaboré par l’enseigne, en partenariat avec l’organisation The Forest Trust [TFT], portant sur 3 secteurs clés : le bois, le papier et l’huile de palme. »

Pour ces raisons, depuis 2004 E.Leclerc s’engage à contribuer aux actions en faveur de l’exploitation légale et responsable des forêts, particulièrement dans les pays tropicaux d’Asie du Sud Est, d’Amérique du Sud et du Bassin du Congo.

 

 

Première étape de la démarche, la cartographie des chaînes d’approvisionnement des produits existants et la réalisation de notre empreinte forestière avec pour objectif d'identifier les produits les plus à risque.

  • Compte tenu du nombre de produits, des quantités vendues et des essences de bois utilisées, les orientations de travail ont prioritairement ciblées le mobilier d'extérieur (mobilier de jardin, les lames de terrasse et les dalles de jardin…). Ces produits représentaient en effet plus de 80% des quantités vendues de produits en bois tropicaux.

Deuxième étape, la mise en place d’un plan d’action sur le mobilier d’extérieur : Il a ainsi été progressivement demandé à nos fournisseurs :

  • De garantir la durabilité des bois utilisés en intégrant uniquement du bois certifiés FSC. [[1]]
  • De substituer si possible des essences de bois tropical par des essences de bois tempéré.

Depuis 2011, l’ensemble des références nationales de mobilier d’extérieur est certifié FSC

 

Troisième étape l’extension de cette démarche aux autres catégories susceptibles de contenir tout ou partie de bois tropicaux (produits de menuiserie, de décoration…), c’est à dire :

  • commercialiser uniquement des produits en bois tropicaux bénéficiant d’une certification :

En 2014, un palier important a été atteint puisque l’intégralité des références intégrant du bois tropical présente dans les prospectus nationaux, c’est-à-dire les plus gros volumes de vente, étaient certifiés FSC.

 

Notre objectif est qu'à fin 2016, 100% des produits contenant tout ou partie de bois tropicaux soient certifiés FSC

  • Les références non certifiées FSC font donc l’objet d’un plan d’action spécifique et renforcé.

Dans la continuité des actions mises en œuvre pour les produits intégrant du bois tropical, l’Enseigne travaille actuellement à étendre la démarche aux bois provenant des autres types de forêt (tempérées, boréales…).

  • Une cartographie de l’ensemble des approvisionnements de produits contenants du bois a été réalisée afin d’identifier les axes d’amélioration et des leviers d’action.
  • Prochaine étape, la mise en place du plan d’action de sécurisation de ces produits.

Un suivi régulier sera effectué de manière indépendante par le TFT, permettant de garantir la transparence des actions mises en œuvre et de mesurer l’avancement de la démarche.

 

 

 

[[1]]FSC (Forest Stewardship Council) est une organisation non gouvernementale composée de propriétaires forestiers, d’entreprises de gestion et d’exploitations forestières et d’associations environnementales. Le FSC a mis en place le système de certification FSC qui définit des exigences mondiales en matière d’exploitation durables des forêts FSC : pratiques forestières respectueuses de l’environnement, socialement bénéfiques pour les populations locales et économiquement viables
Pour plus d’informations : www.fsc-france.org

 

Envoyer à un ami

Je souhaite faire découvrir cet article à un ami :

mettre [ ; ] pour envoyer à plusieurs amis