Skip to main content
Une orchidée pour la mémoire

E.Leclerc et la Fondation Recherche Alzheimer soutiennent la recherche avec l'opération "Une orchidée pour la Mémoire"

17 | 07 | 2020
  • Diminuer texte
  • Augmenter texte
  • Imprimer
  • Facebook
  • Twittter

À l’occasion de la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer le 21 septembre prochain, E.Leclerc et la Fondation Recherche Alzheimer organisent la 7ème édition de l’opération “Une Orchidée pour la Mémoire” dont Nolwenn Leroy est la marraine.
Pour toute orchidée achetée du 08 au 26 septembre 2020 dans les magasins E.Leclerc, 4 euros seront reversés à la Fondation Recherche Alzheimer afin de financer le programme Phoenix, dédié à la recherche sur la maladie, et qui présente déjà des résultats prometteurs.

Une opération pour financer la recherche
La maladie d’Alzheimer touche 900 000 personnes en France et 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Grâce à l’opération “Une Orchidée pour la Mémoire”, E.Leclerc récolte des dons qui servent à financer la recherche sur cette maladie.
Afin de participer à l’opération, du 08 au 26 septembre 2020 les clients des magasins E.Leclerc pourront acheter des orchidées "double tige" et pour chaque fleur achetée, 4 euros seront reversés à la Fondation Recherche Alzheimer.

Nolwenn Leroy marraine à la Fondation, tient à apporter cette année encore son soutien à la recherche sur Alzheimer et parrainera de nouveau l'opération "Une orchidée pour la Mémoire" dont elle est l’initiatrice.

Des avancées concrètes grâce à l’opération “Une Orchidée pour la Mémoire”

En récoltant des fonds grâce à l’opération “Une Orchidée pour la Mémoire”, E.Leclerc a permis au projet Phoenix de faire des avancées encourageantes dans la recherche sur la maladie d’Alzheimer :
● Depuis 2017, les équipes de chercheurs ont identifié de nouveaux biomarqueurs qui permettront bientôt de déterminer par simple prélèvement sanguin la possibilité de développer la maladie ou non ;
● Ils progressent aussi dans la classification de patients susceptibles de développer une forme de la maladie d’Alzheimer, ouvrant la voie à une médecine de précision, c’est-à-dire à une adaptation des traitements en fonction de chaque patient ;

Ces avancées sont notamment possibles via des techniques innovantes : les chercheurs ont pu croiser un grand nombre de données : examens neurologiques, patrimoine génétique, imagerie du cerveau, bilans sanguins.

En effet, la forte mobilisation des clients des centres E.Leclerc a rendu possible une récolte de fonds supérieurs aux prévisions, permettant à de nouvelles équipes de chercheurs d’intégrer le projet Phoenix avec chacune un but précis :
● Diagnostiquer précocement les malades ;
● Accompagner l’anticipation du diagnostic précoce en vue de détecter plus précisément les patients qui développeront ou non une forme de maladie d’Alzheimer ;
● Déterminer le mode de propagation de la protéine Tau, une des protéines responsables du développement de la maladie, avec pour objectif de limiter son expansion ou la bloquer ;
● Apporter une meilleure connaissance du mécanisme de développement des plaques amyloïdes, impliquées dans les maladies neurodégénératives, afin d’enrayer leur croissance.

Si la recherche commence à porter ses fruits, le combat contre la maladie d’Alzheimer continue. En 2020, grâce aux fonds supplémentaires qui seront dégagés par l’opération “Une Orchidée pour la mémoire”, la Fondation Recherche Alzheimer espère pouvoir intégrer encore de nouvelles équipes afin de progresser sur la recherche des biomarqueurs, la connaissance de la maladie et le diagnostic précoce.

En 2020, le combat d’E.Leclerc pour la Recherche sur Alzheimer se poursuit

Initialement déployée en Bretagne en 2013, l’opération “une Orchidée pour la Mémoire” s’est étendue en 2017 à l’ensemble des magasins E.Leclerc de France. En 2019, 596 167 euros de dons ont été collectés par E.Leclerc en faveur de la Fondation Recherche Alzheimer grâce aux clients qui ont largement participé à l’opération.

En parallèle, E.Leclerc a lancé l’opération “Prospectus utile” qui propose aux clients porteurs de la carte de fidélité E.Leclerc de rapporter leurs prospectus en magasin afin que ceux-ci soient recyclés. En contrepartie, 2 centimes d’euros pour chaque prospectus ramené sont reversés à la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer. L’argent déjà récolté grâce à ce dispositif a d’ailleurs participé à l’intégration de nouvelles équipes de chercheurs au sein du projet Phoenix.

Aller plus loin...

    Envoyer à un ami

    Je souhaite faire découvrir cet article à un ami :

    mettre [ ; ] pour envoyer à plusieurs amis