Skip to main content

Gwenaël Bulteau, Lauréat du Prix Landerneau Polar 2021 pour "La république des Faibles" (la manufacture de livres)

Tags : Prix Landerneau

GWENAËL BULTEAU
Gwenaël Bulteau est professeur des écoles. Il écrit depuis des années des nouvelles policières qui lui valent de nombreux prix. En 2017, il a remporté notamment le prix de la nouvelle du festival lyonnais Quais du polar pour Encore une victoire de la police moderne ! (Éditions 10-21).
Avec ce premier roman La République des faibles, Gwenaël Bulteau s’impose comme l’une des nouvelles voix du roman noir français et du polar historique.

Gwenaël Bulteau - La République des faibles - La Manufacture de livres - 4 février 2021
Lyon, le 1er janvier 1898. Un chiffonnier découvre le corps d’un enfant sur les pentes de la Croix Rousse : un gamin des quartiers populaires, disparu depuis plusieurs semaines. Le commissaire Jules Soubielle est chargé de l’enquête au coeur d’une ville soumise à de fortes tensions à la veille des élections.
Dans le bruissement confus de cette fin de siècle et en pleine affaire Dreyfus, il va donner la parole aux ouvriers, aux petits commerçants et à leurs familles et fera tomber un à un les masques d’une république qui clame qu’elle est là pour défendre les plus faibles.
Un monde où la justice peine pourtant à imposer ses règles.

LE JURY
MICHEL BUSSI, PRÉSIDENT DU JURY DU PRIX LANDERNEAU POLAR 2021

Géographe de formation, longtemps professeur d’université à Rouen, Michel Bussi a eu, très jeune, l’envie des mots et des intrigues. C’est pourtant à seulement quarante ans qu’il publie son premier roman, Code Lupin. Mais c’est Nymphéas noirs, polar le plus primé en 2011, qui le fait remarquer par un large public. En quelques années, il est devenu le deuxième auteur le plus lu en France.
Ses romans, concentrés de suspense, de virtuosité et d’émotions, décryptent aussi notre société avec un regard à la fois juste et moderne. Toujours empreint d’humanité.
Une signature qui vaut aujourd’hui à l’auteur de Maman a tort, Le temps est assassin ou Au soleil redouté d’être adapté en bandes dessinées, en séries pour la télévision, d’être traduit dans 36 pays et de faire vivre un lien fort avec ses lectrices et lecteurs.
Le 4 février, est paru son dernier roman Rien ne t’efface aux éditions Presses de la Cité.

LE JURY
LES LIBRAIRES DES ESPACES CULTURELS E.LECLERC

Les Espaces Culturels E.Leclerc compte aujourd’hui 1185 libraires parmi lesquels onze femmes et hommes qui composent cette année le jury du Prix Landerneau Polar.
Parus depuis le mois de janvier, cinq romans ont été sélectionnés et soumis au vote de l’ensemble du réseau.
Ce résultat a été pris en compte lors des délibérations finales auxquelles ont participé en visioconférence le jury, Michel Bussi et Michel-Édouard Leclerc.

  • Christophe Abily – Sarlat le 3 mars 2021
  • Ludovic Boulet – Bernay Menneval
  • Élisabeth Canivet – Pornic
  • Justine Dietrich – Moisselles
  • Christine Laporte Frey – Pau
  • Mathieu Moulinier – Langon
  • Martine Vimare – Angers
  • Sophie Almonacil – Blois
  • Antoine Mallet – Rennes
  • Giliane Jacqueminet – Rouffiac Tolosan
  • Nathalie Alonzo – Capdenac Le Haut

LA SÉLECTION DU PRIX LANDERNEAU POLAR 2021

Avec La République des faibles, quatre autres romans composaient la sélection soumise au vote des libraires des Espaces Culturels E.Leclerc

Nicolas Lebel - Le Gibier - Éditions du Masque - Mars 2021

Claire Favan - La chair de sa chair - HarperCollins Noir - Mars 2021

René Manzor - À vif  - Calmann-Lévy Noir - Mars 2021

Gilda Piersanti - Les Somnambules - Le Passage Polar - Mars 2021

 

Télécharger

Envoyer à un ami

Je souhaite faire découvrir cet article à un ami :

mettre [ ; ] pour envoyer à plusieurs amis