Skip to main content

Lactalis et E.Leclerc ont finalisé un accord qui préserve la filière laitière française.

Tags : Partenariat

Ainsi, les 200 millions de produits laitiers aux marques de Lactalis vendus en 2019 dans les centres E.Leclerc auront un impact positif sur le revenu des quelques 12 000 éleveurs liés augroupe Lactalis.
C'est un accord massif, tant par le périmètre de produits concernés que par le nombre de producteurs laitiers potentiellement concernés (67 départements français impactés).

Loin des polémiques et psychodrames orchestrés médiatiquement, la volonté des deux groupes français était claire dès le départ : parvenir rapidement à un accord pour l’année 2019. Ce fut chose faite dès la mi-décembre sur le principe et les modalités techniques ont été précisées sur les premières semaines de janvier.
Ici, la logique de « chaîne de valeur » joue à plein, et une tierce partie indépendante viendra certifier le niveau des revalorisations.


« Les hausses de tarif liées à cet accord seront intégralement répercutées dans le calcul du prix du lait pour l’année 2019 », confirme Emmanuel Besnier, Président du Groupe Lactalis, confortant ainsi la confiance mutuelle des trois maillons de la filière.


"Lactalis est un acteur emblématique et un débouché incontournable pour des milliers de producteurs français. C'était important que nous aboutissions à un accord permettant une revalorisation réelle du revenu agricole" s'est réjoui Michel-Edouard Leclerc, Président des centres E.Leclerc.

La dimension de cet accord marque un réel pas en avant pour apporter de la visibilité à la filière laitière française et assurer son avenir.

Télécharger

Envoyer à un ami

Je souhaite faire découvrir cet article à un ami :

mettre [ ; ] pour envoyer à plusieurs amis