Skip to main content
Le gaz est volatile… son prix, lui, ne doit pas l’etre.

Le gaz est volatile… son prix, lui, ne doit pas l’être.

28 | 06 | 2017
  • Diminuer texte
  • Augmenter texte
  • Imprimer
  • Facebook
  • Twittter

Avec quatre opérateurs historiques contrôlant 97% du marché, les consommateurs subissent une situation de monopole qui a laissé les prix du gaz monter en flèche. Une situation d’autant plus inacceptable que le gaz est un bien de première nécessité…

Challenger le « gazopole » français

Dès la 1e semaine de mise à disposition de l’offre, 10 000 clients choisissent Clairgaz.B

Face à ce constat, E.Leclerc lance Clairgaz en 2005, une offre de bouteilles de butane de 13 kilos proposée 30 % moins chère que les prix du marché et offrant une tarification de la consigne à 5 euros. Avec ce nouveau concept, E.Leclerc continue dans la droite ligne de son combat historique : bousculer les monopoles pour défendre le pouvoir d’achat des consommateurs.

Avec Clairgaz, les Français ont maintenant la possibilité de bénéficier de prix parmi les moins chers d’Europe.

Le combat de l’enseigne porte ses fruits. Dès la 1e semaine de mise à disposition de l’offre, 10 000 clients choisissent Clairgaz.

 

Aller plus loin...

    Envoyer à un ami

    Je souhaite faire découvrir cet article à un ami :

    mettre [ ; ] pour envoyer à plusieurs amis